Coups de cœur de Casa Lumière

Que se passe-t-il à la Casa?

Les coups de cœur remplacent un peu les "DERRIÈRE LE RIDEAU", articles où j'ai relaté ce qui se passe à la Casa, les événements, les rencontres, les petits potins sympas que beaucoup de monde a appréciés! Je vous  remercie pour vos échos si encourageants! Le nom change, le contenu aussi un peu, je raconterai toujours ce qui se passe à la Casa mais je dévoilerai un peu plus mes "coups de cœurs"...  et cela peut partir dans toutes les directions.

Oui, ça bouge très, très fort


Juin 2014

hiboux.JPGet à certains moments nous avons de la peine à suivre. Je suis très heureuse de vous exposer nos dernières idées, nos modifications et nos ajustements.
Un mois à la Casa a été vraiment trop court mais passionnant, et le cadeau des Entités : encore un magnifique groupe, tous des anges venus nous dire bonjour pour passer un moment ensemble avec beaucoup d’amour et de joie. Merci au groupe, merci aux Êtres de lumière qui guident nos pas.
Pour les prochains groupes en août et décembre, toute l'infrastructure est assurée : de magnifiques logements, pour la cuisine, un ange nous est tombé du ciel : Roberto, un talentueux cuisinier qui donne des cours de cuisine à la télé, est d'accord pour travailler avec nous, car notre projet l'intéresse beaucoup. Il vient à la Casa pour sa femme qui a un cancer et commence à s'intéresser à la nourriture vivante qui fait beaucoup de bien à sa femme. Roberto a fréquenté et travaillé pendant 30 ans avec le fameux médium, le Brésilien Chico Xavier. Ceux qui sont déjà venus avec moi savent qui est ce médium et ont peut-être vu le film sur la vie de Chico Xavier. Roberto dégage beaucoup de sérénité et de calme et je crois qu'il en a assez de cuisiner des plats pour 2'000 personnes. IMG_0712.JPGAlors il va nous préparer des repas végétariens, à 70% une alimentation vivante, donc crue. Nous avons aussi trouvé un petit maraîcher à Abadiânia, qui cultive avec beaucoup d'amour ses salades, roquette, persil, tomates etc. sans pesticides, ni engrais. Il nous livrera sa marchandise directement à la cuisine. C’est assez difficile de trouver des aliments bio, dans les grandes villes comme Rio ou Brasilia on trouve de tout, mais pas tellement dans la région assez rurale où se trouve Abadiânia. Ce petit agriculteur est encore un autre ange qui nous est tombé du ciel. Il y a dans la ville voisine, Anápolis, plusieurs grandes halles où tous les restaurants achètent des fruits et légumes. Nous sommes allés un jour à quatre heures du matin, c'est très impressionnant et on trouve presque tout en grandes quantités.
Une autre nouveauté est aussi la longueur de votre séjour. Jusqu'à maintenant j'ai proposé deux ou trois semaines de séjour. Là aussi j'ai envie de changer: deux semaines accompagnées comme avant, avec les réunions, soirées cinéma, traductions, initiation à la peinture inspirée etc. en plus une nourriture équilibrée qui soutiendra le travail des Entités. Pour ceux qui désirent rester une troisième semaine ou plus, je propose que CasaLumière ne s'occupe plus de vous en continu, mais soit à votre disposition au besoin.
Comme la plupart des personnes restent deux semaines, IMG_0489.JPG l'infrastructure avec le cuisinier nous revient trop chère pour juste quelques personnes. Comme presque tous les appartements ont une cuisine vous avez le choix de préparer vos repas vous-même ou d’explorer les différents restaurants d'Abadiânia.
Si vous avez envie de vivre une expérience inoubliable, une expérience qui touchera votre corps physique, vos émotions, votre santé en général, votre spiritualité, votre mental, votre bien-être et votre joie de vivre, alors osez sortir des chemins battus.  Comme nous ne prenons pas plus de vingt participant-e-s chaque fois, c’est judicieux de réserver très tôt.

Nous vous proposons donc de faire cette expérience : se nourrir sainement avec 80% de produits bio, sans produits IMG_0912.JPG laitiers, sans viande, sans céréales (mais avec du riz complet, du quinoa, patates douces, manioc etc.), sans sucres industriels, mais avec du miel. Laissez-vous tout simplement surprendre, car cette cuisine est absolument goûteuse et délicieuse. Plus nous consommons d’aliments vivants, plus nous augmentons nos vibrations et plus nous pouvons nous relier à notre nature profonde et entrer en connexion avec les Êtres de lumière de la Casa.

Je suis tellement heureuse de proposer ce nouveau projet qui julia-bananier.gifva aussi dans le sens de notre propre évolution. Je pense aussi combien de fois j’ai entendu l’Entité répéter à plusieurs personnes : « Vai trabalhar » (va travailler). C'est-à-dire changer les choses dans ta vie, tes pensées, ton alimentation, enlever tout stress dans ta vie et créer un environnement harmonieux et heureux pour toi. C’est ça notre travail !
Mes bananiers poussent très bien et mon méga régime sera mûr pour le groupe d’août, je l’espère ! Combien de bananes il y a sur ce régime ? Les paris sont toujours ouverts !!!!
                          
Avec mes plus belles pensées et au plaisir de se voir ou revoir,
                                                                Julia ANDRÉE


Voilà un poème que j'ai composé quand j'étais la première fois en 2002 à Abadiânia:

Le triangle

Un simple triangle en bois
Est fixé contre le mur blanc
Tout autour des images de saints triangle-mere-et-fille.jpg
Sont au rendez-vous.
La file des personnes ne s’arrête pas
De poser les mains sur le bois
D’appuyer le front sur le mur blanc
Pour prier
Pour demander
Pour supplier
Ou déposer un papier avec une demande,
Pour soi-même,
Pour quelqu’un d’autre,
Pour glisser une photo d’un être cher.
Je suis heureuse d’être là,
Et il me semble
Que ce triangle
Est le composant
De toutes les quêtes humaines
Depuis l’éternité :
Pour rechercher la santé
Pour rechercher la joie
Pour rechercher l’harmonie
Pour rechercher simplement l’union
Avec Dieu.

oprationavecciceaux.JPG




Article paru dans le magazine "Le Choubrave" en 2016" 


 NOURRITURE SPIRITUELLE ET TERRESTRE CHEZ UN MEDIUM-GUÉRISSEUR AU BRÉSIL

L'histoire au pays d'abondance à tous les niveaux a commencé pour moi en l'an 2002 où je suis allée la première fois pour voir ce qui se passe de si extraordinaire dans ce centre spirituel à Abadiânia. Et j'ai vu! C'est même plus qu'extraordinaire, ce qui se passe dans ce petit village entouré de collines  qui vit encore tranquillement au rythme des saisons....et des étrangers domaineCapivary.JPGqui arrivent de tous les pays au monde pour chercher la guérison de leur corps, de leur âme, de leurs émotions, de leur mal-être, pour leur développement spirituel, pour une retraite spirituelle ou  tout simplement par curiosité. Où au monde  peut-on encore côtoyer de tout près des Êtres de lumière désincarnés  pour nous venir en aide? Car João de Deus, comme tout le monde l'appelle affectueusement, est un puissant transe-médium  prêtant son corps à  différents Êtres de lumière qui ont œuvré sur la terre il y a plusieurs centaines d'années.
L'énergie est le fondement de la vie, son impact est omniprésent et la fréquence de ses vibrations détermine notre état de santé physique, mental et spirituel. Abadiânia est un lieu de très haute fréquence qui nous ramène de nouveau au centre de nous-mêmes, à notre âme, à notre source. Faire un séjour à Abadiânia, dans le centre de guérison, n'est pas facile ni de tout repos pour notre corps physique, l'adaptation à ces vibrations et à cette haute fréquence nous oblige à nous coucher très tôt, nous sommes simplement fatigués, notre corps a besoin de se  reposer. Heureusement la Casa n'est ouverte que trois jours par semaine.
buffettransform.jpgLes Entités nous aident pour notre corps (physique et émotionnel), pour nos dysfonctionnements, toute chose de notre vie prend un sens. La Casa et les Entités guérissent la cause de la maladie, la cause spirituelle surtout. Elles nous disent toujours: donne-toi tout l'amour, ne te critique pas, aime-toi et donne cet amour aux autres.
Un journaliste a demandé un jour à João: "Ce n'est pas fatiguant  de prêter votre corps à des Entités pendant les trois jours par semaine quand le centre de guérison, la Casa, est ouvert?" Avec un petit sourire João a répondu: "Est-ce que dormir est fatiguant?" Car João n'est absolument pas conscient, disons il dort, quand un Être de lumière entre dans son corps pour utiliser sa voix et ses mains. La voix pour nous  indiquer peut-être les prochains pas à faire pour notre guérison, et les mains pour faire des opérations sur les personnes qui ont demandé une opération visible. Ces Êtres n'ont pas besoin d'utiliser les yeux du médium, car combien de fois j'ai observé qu'il pratique des opérations délicates en regardant ailleurs ou même en se couvrant les yeux.
Comme il l'a dit une fois si bien: "Je pourrais vous raconter plein de choses passionnantes quand les gens passent devant moi et demandent mon aide....mais je dors."
Souvent le médium João le répète:" Je ne guéris personne, c'est Dieu qui guérit, je ne suis que le canal". Joao 2.jpg
Sur l'estrade dans la grande salle le médium João a dit à plusieurs reprises:

Je n’ai suivi aucune formation pour réaliser ce travail. Je l’ai commencé à l’âge de neuf ans. C’est grâce à la foi qui m’habitait alors, c’est encore la foi qui me garde près de Dieu. A la Casa, nous n’enseignons aucune religion ni pratique particulières. Celui ou celle qui proclame, avant arriver ici,  ne croire ni en Dieu ni en aucun Être Supérieur, croira dès son entrée en ce lieu. S’il y a des médecins parmi vous souhaitant observer les opérations, ils sont invités à voir tout ce qu’ils désirent, car nous n’avons rien à cacher.
Êtes-vous prêts à mettre en pratique tout ce que cette puissance vous demande de faire ? Je vous en supplie, mes frères et mes sœurs, accomplissez la part de l’effort qui vous revient.
Quant à moi, je ne suis qu’un simple tailleur du centre du Brésil, un individu avec une dette karmique à régler, exactement comme vous. Trois jours par semaine, je deviens prisonnier de l’énergie divine. Cette tâche se poursuivra tant que je ne me ferai pas payer pour l’effectuer. Si cela devait m’arriver, cela signifierait que je ne serais plus « en esprit ». On ne peut pas se faire payer pour un travail spirituel. Oui, vous donnez de l’argent pour les herbes. Mais ni une rémunération pour le travail ni la quête ne sont réclamées à la Casa. J’assume entièrement la Casa tant sur un plan matériel que spirituel. Exactement comme le Christ avec ses apôtres, ceux qui m’accompagnent m’aident dans ma mission afin de subvenir aux besoins de la Casa et continuer le travail. Certains de mes assistants prononcent les discours du matin et de l’après-midi car je n’en suis pas capable – je sais à peine lire et écrire.
Je sais que j’accomplis ici une bonne mission parce que je possède cette énergie ainsi que la conviction que nous sommes obligés d’obéir à la volonté de Dieu dans ses enseignements, et non exiger l’inverse. Et maintenant, je demande à ceux qui ont la foi de m’aider à recevoir l’incorporation. C’est votre travail qui m’aide à accomplir ma tâche. Et quand quelqu’un vient vers moi en oprationJoo.JPGdisant : »Je suis guéri », cela me donne la force et le courage de continuer ma mission.
On peut tromper les gens pendant un an, deux ans, mais pas pendant plus que cinquante ans, ce serait très difficile. Il fut un temps où je devais me cacher pour aider les personnes qui recherchaient mon aide. Des gens pouvaient dire : »Voilà le guérisseur. » Et moi de répondre : »Je ne suis pas guérisseur, je suis tailleur, je ne fais qu’apporter la parole de Dieu. »

Depuis que l'Entité m'a donné la mission d'amener femmes et hommes dans ce sanctuaire de guérison je n'ai pas arrêté de m'émerveiller de tout ce qui se passe de passionnant dans ce centre. Quatre fois par année je prends mon bâton de pèlerin pour m'embarquer avec un groupe au Brésil.
La Casa s'agrandit encore .....et encore. Il y a toujours plus de monde qui trouve le chemin en venant de partout. Les attentes sont assez longues jusqu'à ce qu'on arrive devant le médium pour lui parler, lui tenir la main et le regarder dans les yeux. Ce qui me frappe toujours, c'est le regard de l'Entité, si vous n'avez jamais croisé ce regard-là, imaginez que quelqu'un vous regarde jusqu'au fond de votre âme, de votre être, avec un regard d'un tel amour, d'une telle compassion, de sagesse et de compréhension, comme si vous étiez un livre ouvert pour lui. Je ne sais pas comment vous vous sentiriez, mais moi je fonds littéralement. Ce regard stimule le meilleur de ce que nous avons en nous, il stimule la partie divine, sacrée, cachée, pour le faire ressortir.
Et les années ont passé pour moi, très vite. Un jour une amie m'envoya la vidéo d'Irène Grosjean sur le site du Choubrave et jardin.gif après deux stages chez elle près de Tarascon, j'ai beaucoup changé mon alimentation. Etant déjà végétarienne, je me suis mise à l'alimentation vivante à 80%, j'ai supprimé le gluten, les sucres et le lactose.
Comme dans mes groupes au Brésil je montre toujours des films documentaires, le film d'Irène Grosjean a beaucoup de succès et provoque souvent une prise  de conscience. Mais comment résister devant  un buffet avec de la viande, des gratins, des pâtes, du pain blanc, du fromage, des jus et desserts trop sucrés,  dans la pousada où nous prenions pension? Souvent j'ai remarqué que les bonnes résolutions ont  la vie très courte et je me suis demandé: comment faire autrement? Car partir au Brésil pour se faire soigner par le médium actuellement le plus puissant au monde et continuer à manger viandes, sucres et pâtes, n'a pas de sens pour moi.
J'ai posé la question aux Entités de la Casa et un jour j'ai eu ma réponse. J'ai transformé mon salon cuisine à Abadiânia en une cuisine fonctionnelle pour pouvoir préparer avec  l'aide de deux cuisinières brésiliennes des plats pour une vingtaine de personnes, et ma grande terrasse en salle à manger. Ce qui est drôle, quand j'ai construit ma maison à Abadiânia, j'ai voulu avoir une très grande terrasse, maintenant je sais pourquoi, nous sommes quand-même bien guidés!
Ma maison se trouve dans le  domaine Capivary,  directement en face du centre de soins, où l'on profite des puissants vortex d'énergie et de guérison. Dans cet écrin de verdure je loue  différents appartements et chambres avec une vue magnifique sur les collines du Cerrado qui entourent Abadiânia.
Dans mon enthousiasme, j'avais envie de proposer des plats 100% vivants, donc crus. Mais Irène Grosjean me l'a vivement déconseillé: "Julia, ne fais pas cela, les gens seront en pleine détoxication ou malades, ils vont paniquer". La "machine à laver" de la Casa fonctionne déjà très bien avec tous les programmes souhaités et imaginables, et s'il y a en plus des crises de IMG_1929.JPGdétoxication, j'aurais bien à faire à calmer tout le monde!
Finalement je propose une nourriture sans gluten, sans viande, sans lactose, 70% vivante, non cuite, et en grande partie bio. Les graines germées, le kéfir de fruit, les jus de fruits, les légumes lactofermentés et les faux-mages font aussi partie du buffet.Merci aux livres de recettes de Choubrave, merci à Thierry Casasnovas pour ses si instructives vidéos et merci à  Christophe F. pour l'assistance  en fabriquant mon premier faux-mage!Je suis absolument ravie de récolter maintenant mes propres salades, roquette, aubergines, concombres, radis, courgettes, tomates et j'en oublie, de mes propres cultures. J'ai trouvé un jardinier sur place qui aime expérimenter   différentes cultures et leurs  semences. La permaculture est au prochain programme dans ma tête! Le Brésil est tellement riche en différents fruits tropicaux que c'est vraiment dommage de s'en passer et un petit déjeuner avec papaye, ananas, melons, bananes, mangues... il n'y a rien de mieux pour se régaler, c'est un  vrai festival de couleurs et de goûts.
Un pas de plus dans cette direction a été aussi d'inviter Benjamin, (www.raw-lab.ch) un jeune et talentueux cuisinier de l'alimentation vivante, qui a transmis au groupe  une autre vision de l'alimentation saine et consciente avec des ateliers pratiques, des moments d'enseignement et de partage.

Voilà quelques échos de participants à l'aventure :                   

"Je suis arrivée avec plein de questions dans ma tête, je suis repartie avec plein de réponses dans mon cœur" (Anne).                                        
"La réalité d'Abadiânia m'imprègne et habite dans mon cœur. Je reste avec le sentiment d'avoir vécu l'expérience la plus forte et la plus enrichissante de mon existence."(Marianne)."                                                                                                                     

"Je suis rentrée de ce voyage avec une complète transformation de ma vie. Oh, il y a encore du travail, mais je suis sur le chemin du changement et, croyez-moi, c'est beaucoup de bonheur,de paix et de sérénité" (Liliane)

"Plusieurs mois après notre voyage j’ai l’impression de parler toujours et encore à des dizaines de personnes de ce changement capital qui s’est produit dans ma vie et j’ai l’impression que tellement de personnes comprennent et cherchent la même chose" (Basia)
domaine Capivary"João et les Entités nous font comprendre que nous sommes responsables de notre mal être ou de notre souci de santé, et ils mettent tous les moyens en place pour évacuer ces blocages et nous aider à avancer sur notre chemin de guérison."(Francine)

"Là-bas, à Abadiânia, ils nous donnent tout leur amour, j’étais baigné d’une spiritualité profonde, dans la vérité, tout est capital là-bas. C’est vraiment un centre, je ne veux pas dire que c’est le centre du monde, mais en tout cas c’est un centre de vérité, de pureté. Si on regarde vraiment avec les yeux du cœur, alors on n’est plus aveugle, on voit vraiment clair ensoi." (Loïc)

"ABADIANIA : un endroit magique pour qui vient, non seulement pour guérir physiquement, mais surtout spirituellement. C’est un endroit baigné d’énergies et d’Amour" (Floriane).

"Comment décrire cette expérience extraordinaire par des mots et des images alors que quasiment tous mes sens ont été émerveillés. Quelle expérience incroyable pour un quasiment «athée» que j’étais encore quelques jours avant ce séjour ! (Patrick)

"J’étais partie avec confiance et espoir, Abadiânia représentait l’inconnu total et ma dernière chance. Je me sentais vaincue par un poids de souffrances physiques et morales et de désespérance ; malgré toute l’affection des miens. Je suis revenue avec un esprit et un cœur neufs : à mon âge c’est une performance." (Gertrude)

"L’expérience faite à Abadiânia est un grand tournant dans ma vie." (Sébastien)
                                    Julia ANDRÉE
                                    Association CasaLumière
                                    www.casalumiere.org